L'ail des ours

Ail des ours

Aillum ursinum

 

  A la sortie de l'hiver, les ours se régalent de cette plante, dépurative idéale après un long hivernage ; c'est l'ail des ours.

Description

Plante vivace par son petit bulbe oblong (de forme mince et allongée), de 25 à 30 cm de haut. Les feuilles au nombre de 2 ont un pétiole long, elles sont lancéolées, ovales et larges et ressemblent un peu à celles du muguet. Elles ont une consistance délicate comme la feuille de laitue, avec une odeur délicate d'ail si on les froisse.

Les premières feuilles sortent en février/mars, la plante fleurit d'avril à juin, puis les feuilles se flétrissent et la plante disparaît.

L'ombelle* est formée de 10 à 20 fleurs blanches en étoile.

 

La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

Attention à ne pas confondre l'ail des ours avec d'autres plantes :

avant la floraison, l'ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le Colchique d'automne, qui sont tous deux très toxiques. La distinction peut facilement se faire grâce à l'odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l'ail des ours uniquement.

 

Un peu d'histoire avec l'ail des ours

L'ail des ours est une plante médicinale ancienne, connue des Celtes et des Germains. On a retrouvé des pollens dans des fouilles préhistoriques.

Cette plante est originaire d'Europe et d'Asie.

 

Propriétés et utilisations

La plante a une haute teneur en vitamine C (son bulbe)et des propriétés amaigrissantes.

Il possède également des propriétés dépuratives et antiseptiques.

Il favorise la fluidité du sang et aide à maintenir la jeunesse du système cardiovasculaire , il renforce les tissus veineux et artériels..

Il apporte une contribution positive à la bonne résistance immunitaire de l'organisme, contribue à éclaircir le teint des peaux ternes…

Antibiotique, antispasmodique, carminatif(flatulence), cholagogue (évacuation de la bile ), expectorant, stomachique ( pour la digestion), vermifuge.

En cuisine

- On utilise les feuilles et les bulbes coupés très finement pour les crudités et les sauces. On peut les hacher finement pour saupoudrer un gigot d’agneau.

- Les mélanger à du fromage frais. Dans un grand bol, mettre du fromage blanc de vache ou de chèvre, avec trois feuilles d'ail des ours hachées finement, sel et poivre, bien mélanger, c'est un régal.

- Ajouter quelques feuilles à la salade quotidienne (entre 3 -10 feuilles pour une laitue).

- Aromatiser de l’huile avec les fleurs.

-En Suisse, on y fait une moutarde à l’ail des ours.

-Vous pouvez aussi faire du beurre d'ail des ours : avec 100g de feuilles hachées finement, mélangées avec 500g de beurre ramolli et du sel, malaxer le tout, faire des portions et les mettre au congélateur.

Santé, régime

On utilise le bulbe dans des : teintures, sirops, décoctions, jus, cataplasme de pulpe, essences. Il est conseillé de l'utiliser de préférence cru pour préserver la vitamine C. L'essence est utilisée comme rubéfiant en cas de rhumatismes et comme désinfectant de l'atmosphère intérieure.

- Remède d'autrefois :

Utiliser en infusion dans les maladies de la peau (eczéma, furoncles).


On peut trouver l'ail des ours sous différentes formes :

- en gélules pour le cœur et les vaisseaux, facilite la digestion.

  en teinture "mère" : ce sont des extraits de plantes hydro-alcooliques à haute concentration, produites principalement à partir de plantes fraîches provenant de cueillettes sauvages (dans des zones naturelles protégées et non polluées) ou de culture biologique contrôlée. Les teintures contiennent la totalité des principes actifs à haute teneur.

L'ail des ours en teinture, améliore l'équilibre général, purifie et élimine les toxines de notre corps.


Vidéo sur le ramassage et la préparation de l'ail des ours :  cliquez ici

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site