Le sureau noir

LE SUREAU NOIR

Sambucus nigra - Caprifoliacées

 

Dans l'Antiquité, les Romains fabriquaient un instrument de musique avec le bois de sureau, et ils l'appelaient sambuca. Ils utilisèrent le même nom pour désigner l'instrument et le bois, ce qui donna plus tard le nom scientifique de la plante : Sambucus.

Description

Arbuste très ornemental de 3 à 5 m de haut, pouvant atteindre 10 m, à feuilles caduques, avec bois à écorce gris noirâtre, fendillée et à moelle blanche, très friable. Il peut vivre plus de 100 ans. Ses branches souvent courbées, sont creuses, ce qui en fait un refuge de prédilection pour de nombreux insectes. Le sureau a souvent de nombreux troncs, peu épais, de 10 à 20 cm de diamètre, rugueux

Les feuilles

Caduques, opposées sont composées de 4 à 7 folioles, régulièrement dentelées un peu velues sur les nervures. Les feuilles, parmi les premières à sortir au printemps, sont recherchées par de nombreux insectes, notamment les papillons nocturnes. Si vous frottez les feuilles dans vos mains, elles dégagent un parfum âcre et désagréable.

Les fleurs

 

Elles fleurissent de juin à juillet. Hermaphrodites, petites et blanches, elles sont groupées en vastes corymbes (variante de la grappe, dans laquelle les pédicelles floraux sont de longueurs inégales, amenant toutes les fleurs à peu près au même niveau horizontal) de surface plane, produisent beaucoup de pollen et ont un parfum très doux. Elles ont 5 pétales et 5 étamines.

 

Les fruits


 

Les fruits apparaissent à la fin de l'été (août/septembre), très nombreux, en grappes lourdes et le plus souvent pendantes.

Baies rougeâtres devenant ensuite noires, luisantes, à peau mince, de 5 à 7 mm de diamètre, généralement sphériques. Leur jus est violet, abondant et tachant fortement. Ils contiennent 3 ou 4 graines.

Terroir

On le trouve souvent près des maisons, dans les bois, les haies, un peu partout en terrains gras.

Risque de confusion

Sureau hièble (sureau yèble) et sureau noir sont deux plantes des campagnes européennes qui se ressemblent fortement. Le sureau hièble se différencie du sureau noir par le fait que :

• la floraison de l'hièble est plus tardive, de juillet à août, alors que le sureau noir fleurit en mai juin.

• le sureau hièble tourne ses fruits vers le haut alors que le sureau noir les tourne vers le sol.

• le sureau hièble ne dépasse pas 1,80 m de hauteur.

• les fruits du sureau hièble ne sont pas comestibles.

Propriétés du sureau

Diurétique, antirhumatismal, sudorifère, anti-inflammatoire, astringent, antihémorragique, antinévralgique, laxatif.

Le sureau possède de nombreuses vertus médicinales, différentes selon qu'il s'agit de l'écorce, des fleurs, des feuilles ou des fruits. Ainsi, l'écorce soigne les coliques néphrétiques (elle est purgative), la rétention d'urine, les rhumatismes ou encore la goutte. Les feuilles se révèlent efficaces pour soulager les maux de dents, les brûlures et les saignements de nez. Quant aux fleurs, utilisées en usage externe, elles apaisent les inflammations de la peau. Enfin, les baies peuvent soigner les rhumes et les grippes, car elles sont purgatives et diurétiques.


Utilisations

Usages médicinaux

Rhumatismes, maladies de peau, conjonctivite, rhume, grippe, infection urinaire, hémorroïdes, artériosclérose, constipation, névralgies, saignements de nez.

En usage interne il est diurétique et soigne la cystite et autres inflammations des voies urinaires. C'est un laxatif, purgatif et dépuratif qui peut soigner les dartres, l'eczéma et l'acné.

 

En usage externe c'est un anti inflammatoire qui peut soigner les inflammations oculaires, les dartres, l'eczéma, les engelures, et les crises de goutte.

Préparations pharmaceutiques. — Les parties les plus employées sont, aujourd’hui, dans l’ordre décroissant, les fleurs, l’écorce, les baies, la racine et les feuilles.

Les fleurs

- en infusion : en cas de rhume, d'infections respiratoires virales saisonnières (y compris grippale), de bronchites, de fièvres éruptives, cette infusion provoque un accès de sudation mais elle est aussi diurétique.

3 à 4 g de fleurs séchées infusées (10 à 15 min) dans un bol d'eau très chaude, trois fois par jour ou une petite poignée de fleurs séchées dans un litre d'eau très chaude, à boire dans la journée.

- en décoction : (10 minutes d’ébullition et 10 minutes en infusion) une grosse poignée de fleurs sèches dans un litre d'eau : en application une fois tiédie en compresses sur la peau enflammée ou irritée, sur la peau desséchée.

L'écorce


Il faut utiliser la seconde écorce qui est de couleur verte. Elle contient des substances qui lui donnent des propriétés diurétiques et laxatives. Utilisée en décoction, cette partie de l'arbre est conseillée, entre autres, contre la rétention d'urine, les rhumatismes, la goutte et les coliques néphrétiques.

Recette contre la goutte et les rhumatismes :

Mettre 150 grammes de seconde écorce fraîche dans 1 litre de vin bouillant.

Couvrir et laissez infuser pendant 2 jours.

Filtrez, sucrez et prenez un verre, midi et soir, avant les repas.

Les fruits


- en sirop : (même poids de fruit mur et de sucre, ébullition 15 minutes et filtration pour éliminer les graines). Rob de sureau (une partie de sucre et 4 parties de fruits, ébullition, filtration puis ébullition lente jusqu'à obtenir un liquide à consistance de miel). Le sirop ou le rob se consomment purs (une cuillerée à café 2 à 3 fois par jour) ou dilué dans un verre d'eau froide ou chaude, en cas d'infection virale saisonnière ou grippale pour raccourcir leur évolution ou pour tenter de les prévenir en cas d'épidémie.

• Attention : ces extraits de fruit sont légèrement laxatifs voir purgatifs si on augmente la dose ou chez certaines personnes plus sensibles.

Les feuilles

Les feuilles fraîches sont très riches en acide cyanhydrique, elles peuvent être utilisées en cataplasme.

Contre les entorses : baignez le pied dans une infusion de feuilles de sureau noir.


Le sureau en cuisine

- Les fleurs, très prisées pour les desserts (beignets...) ont reçu le titre de "vanille du pauvre" ! Elles se récoltent entre mai et juin et peuvent s’utiliser fraîches le jour même, ou se conserver plusieurs mois une fois séchées. Les boutons conservés dans le vinaigre peuvent accommoder des salades.

 

- Les baies parfument les gâteaux aux pommes et sont consommés en gelée, en confiture en marmelade... On les retrouve ensuite dans la composition de boissons, vins, limonades, sirops, etc..


Autre utilisation


 Au jardin, les feuilles de sureau accélèrent la décomposition du compost. Le purin de feuilles de sureau noir est également utile en jardinage biologique pour combattre mildiou et pucerons. Ce purin aurait également le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols). Pour ce faire, il suffit de laisser macérer 1 kg de feuilles pendant quelques jours, dans 10 l d’eau, et de le pulvériser dans son jardin. 

Commentaires (1)

1. sarah 07/06/2013

J'ai une question : pour accélérer la décomposition du compost, s'agit-il uniquement des feuilles de sureau noir ou alors le sureau hièble est efficace aussi ??
Merci pour votre réponse, je commence à en être envahie au jardin, alors s'il pouvait au moins m'être utile ce serait super

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site