La bardane

bardane2.jpg

Arctium lappa

Famille des astéracées

Noms communs : bardane, rhubarbe du diable.

La bardane peuple de préférence les bords de chemins et les éboulis aux sols argileux pas trop secs. Elle est considérée comme une "mauvaise herbe" qui pousse à l'état sauvage et dont les fruits s'accrochent aux vêtements lors des promenades en campagne.

Plante vivace, bisannuelle souvent très longue ; sa tige dressée, anguleuse et ramifiée, peut atteindre 1,80 m. Ses feuilles très larges, sont arrondies, pétiolées et  couvertes de poils gris-blanc sur le revers (2).

bardane-fleur-feuilles.jpg

La bardane produit une fleur violette ressemblant à celle du chardon-marie. Elles sont entourées de bractées crochues (3). Il existe une espèce proche que l'on appelle la bardane tomenteuse (4).

Particularité : lorsque les fruits sont mûrs, les bractées s'accrochent non seulement aux vêtements des promeneurs, mais aussi au pelage des animaux qui passent, ce qui contribue à la dispersion des graines. Les enfants aiment aussi s'amuser à se bombarder avec ce qu'ils nomment "les balles collantes".

bardane-sur-poney.jpg


Propriétés


Les racines et les fruits de la bardane contiennent de l'inuline (une fibre alimentaire) qui agit sur le système immunitaire, cardiovasculaire et digestif.

- antibiotique, antiseptique, antifongique (contre les mycoses).

- action dépurative, diurétique (stimule l'élimination rénale), détoxifiante, reconnue dans les diverses pharmacopées traditionnelles. Elle élimine les toxines au niveau du foie et des reins.

- hypoglycémiante, elle contribue à baisser le taux de glycémie et de cholestérol.

labardane.jpg


 

Utilisations

 

L'utilisation médicinale de la bardane est particulièrement développée dans la médecine chinoise depuis des milliers d'années pour traiter les infections respiratoires, les douleurs articulaires. Dans la cuisine asiatique, sa racine ou les jeunes pousses sont consommés comme légume.

 

En Europe, la bardane est utilisée depuis le moyen-âge. Ce sont surtout ses propriétés détoxifiantes qui la rendent très utile et efficace  pour détoxiquer l'organisme (stimuler les fonctions d'élimination du foie et des reins) et dans le traitement des affections de la peau ( acné, eczéma, psoriasis, mycoses, furoncle…)

 

Parties utilisées :

 

- la racine fraîche

 

- les feuilles séchées

 

- les jeunes pousses

racines.jpg


 

En usage interne :

 

 

- Décoction de racine séchée ou des fruits : pour débarrasser le corps de ses toxines et aider à retrouver un joli teint.

 

Pour cela, faire bouillir un litre d'eau, y plonger quelques petits fruits parfumés, ou 10 g de racine séchée. Laisser bouillir quelques minutes et ensuite laisser reposer une dizaine de minutes. Filtrer et boire cette décoction (2 à 3 tasses par jour). Elle peut être sucrée au miel.

 

- Infusion des feuilles séchées, contre l'acné : porter à ébullition 1 litre d'eau. Verser sur 5g de feuilles séchées de bardane et laisser infuser 10 minutes. Boire deux tasses par jour.

 

- teinture mère de bardane : consulter votre pharmacien pour la posologie.

 

On peut trouver la bardane sous forme de gélules contenant une poudre de racines séchées, ou sous forme de gouttes.


 

En usage externe :

 

- Des feuilles fraîches écrasées et appliquées sur la peau, à la manière d'un cataplasme, sont efficaces contre les affections cutanées (abcès, furoncle). Elles apaisent également les piqûres d'insectes et surtout celles d'araignées.

 

 - En application sur la peau, comme une lotion pour soigner l'acné, l'eczéma, les furoncles, le psoriasis : préparer une décoction de feuilles séchées plus concentrée que celle décrite ci-dessus. Selon le même procédé, mais avec 30 g de racine séchée.

 

  - Le shampooing à la bardane permet de lutter contre les cheveux gras et pellicules.

 

 - La lotion capillaire contre la chute des cheveux.

 

 - La pommade est utilisée pour nettoyer le visage en profondeur.

grandebardane.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site