La fumeterre

Une plante utile en cure de début de printemps

La fumeterre officinale

Famille : Fumariacées

fumeterre-planche-2-1.jpg

 Noms communs :

- Fumée de terre  (sans doute à cause du jus de la plante qui fait pleurer les yeux comme la fumée)- Fiel de terre - Fleur de terre -  Pied de géline (ses feuilles ressemblent à l'empreinte d'une patte de poule)- Herbe à la veuve  (on prétend que l'odeur de son suc fait larmoyer les yeux les plus secs)- Herbe à la jaunisse - Pisse-sang.

La fumeterre fleurit en avril jusqu'en août. Cette plante est souvent prise pour une mauvaise herbe. Elle préfère pousser sur des sols calcaires ou argilo-calcaires, pas trop secs, dans les champs, sur les terrains vagues, les talus ou bien encore dans les ruines, sur les bords des chemins au soleil ou à mi-ombre.

 On la trouve dans toutes les régions tempérées d'Europe, d'Afrique du Nord et d'Asie occidentale.

 fumeterre.jpg

Que contient la fumeterre ?

 - des alcaloïdes, et tout particulièrement de la fumarine

- des sels de potassium (qui augmentent la diurèse),

- des flavonoïdes (à l'origine de son action spasmolytique et régulatrice du flux biliaire)

- et des tanins.

En phytothérapie, ce sont les parties aériennes de la fumeterre que l’on utilise pour fabriquer différents remèdes médicinaux,  à l'exception des racines et les parties ligneuses. La récolte doit être réalisée durant la floraison, pendant tout le printemps.

fumeterre-3.jpg 

Propriétés et vertus

La fumeterre a des vertus dépuratives sur le système digestif :  les reins, la vésicule biliaire et le foie. Elle stimule la sécrétion de la bile tout en évitant les hypersécrétions pathologiques, ce qui limite le risque de formation de calculs biliaires.

Diurétique, laxatif et tonique, elle est souvent utilisée en association avec d'autres plantes aux vertus dépuratives, telle que la grande bardane et la pensée sauvage. Elle est utilisée pour les digestions difficiles, les obstructions intestinales, les jaunisses, etc.

Du fait de ses vertus émollientes, elle est utilisée dans de nombreuses pathologies cutanées telles qu'eczéma, dartre, furoncles  et dermatite.

C'est, parait-il le remède des centenaires ! Avec l’angélique et le frêne, la fumeterre fait partie des simples qui ont la réputation de rendre centenaire.

Sédative, elle peut être conseillée en cas de troubles du rythme cardiaque, d’hypertension artérielle, d’anxiété et d’asthme.

Elle est utile dans la lutte contre le stress.

En bain oculaire, la fumeterre est utilisée pour traiter la conjonctivite.

fumeterre2.jpg 

Une plante "double".

La fumeterre est très particulière….car ses effets changent au fil de son utilisation.

Les 8 premiers jours, elle est stimulante et fortement dépurative. Puis, elle devient calmante.

On l'emploie donc différemment selon les effets recherchés.

Si vous souhaitez simplement éliminer les toxines de votre organisme et stimuler votre foie, faites une cure de 8 jours,

Cessez 10 jours, puis reprenez.

Si vous êtes sujet à la nervosité et à l'insomnie, vous pouvez, au contraire, faire une cure continue de 20 jours. (Pas plus car à forte dose, la fumeterre peut devenir toxique pour l'organisme).

fumeterre-officinale.jpg 

Formes d'utilisation

- en poudre sèche sous forme de gélules

- en décoction : faites bouillir 50 g de sommités fleuries séchées dans un litre d'eau bouillante pendant 10 minutes et filtrez.

- il existe des sachets-doses prêts à l'emploi

- sous forme d'extrait aqueux (en ampoules buvables)

- en infusion, en usage externe (faire des compresses dur les dermatoses).

- en tisane contre les troubles digestifs, en particulier les calculs biliaires.

fumeterre-planche.jpg

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site